Isis - Dessins

Il y a de fortes chances que l'émancipation des femmes ait été - et continuera d'être - la plus importante des évolutions au sein de nos sociétés, et qui sait aussi hors d'Europe. Après dix mille ans de patriarcat, voilà une sacrée prouesse.  Il ne s'agit pas seulement d'aspects juridiques ou sociaux, mais aussi d’une redéfinition des valeurs. Ma recherche de la déesse mère amène ce thème dans le domaine de la représentation visuelle et sur la pente savonnée de la religion. L'image et la religion ont toujours été liées, mais pour moi, il s’agit aussi d’une quête spirituelle personnelle qui, je l'espère, pourra aussi inspirer d’autres personnes.
Les narratifs concernant Isis contiennent sans doute les plus lointains échos de la  "déesse primitive ".  Sœur et épouse d'Osiris, la figure mythique qui offre une réponse curative à la violence de l'homme. Elle est peut-être plus proche encore de la notion d'origine et de création : processus cycliques, formes vagues qui naissent à l’ombre et émergent progressivement. L'histoire d'Isis est en ligne avec mon précédent projet Orion et va plus loin : je cherche une place centrale pour ce principe féminin au cœur de notre concept du divin. Même si nous n'avons plus guère besoin d'une assise religieuse, les paradigmes sous-jacents ont la vie dure dans notre perception du monde. Si nous voulons les élargir, commençons par le début.

Parce que je suis la première et la dernière. 
Je suis la vénérée et la méprisée. 
Je suis la pute et la sainte. 
Je suis le mari et la vierge. 
Je suis la mère et la fille. 
Je suis les bras de ma mère. 
Je suis la stérile, et nombreux sont mes enfants. 
Je suis la mariée et la célibataire. 
C'est moi qui accouche 
et qui n'a jamais engendré. 
Je suis la consolation des contractions. 
Je suis la femme et le mari 
et c'est mon mari qui m'a créée
Je suis la mère de mon père. 
Je suis la sœur de mon mari 
et lui, il est mon fils rejeté. 
Respectez-moi toujours , 
car je suis l’ignominieuse 
et la merveilleuse.

Hymne à Isis (IIIe-IVe siècle av. J.-C., trouvé à Nag Hammadi)

Ma propre tentative trouve sa source auprès d’une représentation du XVIe siècle : la Vierge au long cou (Parmigianino). Un point de départ prometteur, parce que mystérieux, polyvalent, scandaleux et insolite (beau). A certains montages numériques reproduisant cette peinture, j'ai fait subir la magie du lino et de la peinture à l'huile. Comme obsédé j'ai continué à exploiter cette configuration, relevant ainsi le défi de creuser les moyens d'expression adoptés d’un maximum de manières possibles. Etant donné qu'il s'agit d'une représentation religieuse, de créer à chaque fois une multitude d'images d'une même figure, et de là, d'en arriver progressivement à de nouvelles interprétations. Ce genre d’évolution dans le domaine des représentations figuratives Ise rencontre également dans l'iconographie chrétienne, bouddhiste et hindoue.
J'ai exploré différentes possibilités dans le domaine du dessin, du graphisme, de la peinture et du traitement numérique de l'image.  La concentration soutenue sur cette seule figure de Madone m'a contraint à élargir mes limites en termes de techniques et à les développer artistiquement.
Attaché à un solide savoir-faire artisanal, j’étais à la recherche d’une synthèse de tradition et d'innovation, gardant mes distances des évolutions actuelles de l'art contemporain, et même en m’y opposant. Cette synthèse comprend également une combinaison très personnelle de graphisme et de peinture.  
Un large éventail d'images est issu de cette aventure enluminée, regroupées ici en quatre catégories : le dessin, le graphisme pur, la peinture et une forme mixte, combinant travail graphique et peinture à l'huile.

Et qui est Isis à la fin ? Je ne saurais l’affirmer.

« Je ne sais pas qui est cette femme, même pas si elle a réellement vécu ou si je l’ai rencontrée (…) Mais ce dont je suis convaincu c’est que chaque ligne et chaque livre que j’ai écrit, chaque genre que j’ai exploré était une tentative pour la trouver. (…) Depuis lors, j’ai comme l’impression que toute mon œuvre n’a été qu’un prétexte et un moyen pour faire en sorte que nos chemins se croisent. » Sandor Màrai.

  • Isis(1), gemengde technieken, 59cm x 39cm
  • Isis(2), gemengde technieken, 59cm x 39cm
  • Isis(3), gemengde technieken, 59cm x 39cm
  • Isis(4), gemengde technieken, 59cm x 39cm
  • Isis(5), gemengde technieken, 59cm x 39cm
  • Isis(6), gemengde technieken, 59cm x 39cm
  • Isis(7), gemengde technieken, 59cm x 39cm
  • Isis(8), gemengde technieken, 59cm x 39cm
  • Isis(9), gemengde technieken, 59cm x 39cm
  • Isis(10), gemengde technieken, 110cm x 72cm
  • Isis(11), gemengde technieken, 110cm x 72cm
  • Isis(12), gemengde technieken, 110cm x 72cm
2019